Coaching ou formation ? Le point de vue du formateur

Ingrid Jaligny, étudiante au Bachelor Jeune Entrepreneur de l’EM Strasbourg a interviewé Henri-Pierre Michaud, co-fondateur D’un pas décidez et Thomas Gresset, dirigeant de Red Kiwi sur les différences entre le coaching et la formation.

Voici donc le point de vue de Thomas et pour retrouver celui d’Henri-Pierre, nous vous invitons à vous rendre sur son blog : https://www.dunpasdecidez.com/coaching-ou-formation/

 

Coaching ou formation ? Le point de vue du formateur

IJ : Thomas, que signifie selon vous « former une personne » ?

TG : La plupart du temps, nos clients souhaitent que la formation fasse évoluer un individu d’un état A à un état B. Mais l’acte de formation est une coproduction où chacun a ses propres responsabilités.

IJ : Quelles sont les spécificités d’une formation ?

TG : La formation est une transmission de compétences dans le but de développer le potentiel d’une personne.  Elle s’appuie sur les connaissances du formateur et sur une pédagogie qui favorise les ancrages chez l’apprenant. Elle vise des objectifs précis, suit un programme, même si c’est avec une certaine flexibilité, pour répondre à des besoins identifiés préalablement avec l’entreprise et le participant.

IJ : L’expertise est-elle la compétence clé d’un formateur ?

TG : La vision d’un formateur omni-compétent est de moins en moins pertinente. Les connaissances sont de plus en plus une commodité, l’expertise individuelle est de plus en plus fragile. Elle se conjugue au pluriel via l’intelligence collective que le formateur se doit de faire émerger. Son rôle est donc aussi de développer des environnements favorables à l’apprentissage. Il facilitera le faire (pédagogie active) et les émotions (neurosciences). Il passe ainsi de soliste virtuose à chef d’orchestre jardinier.

IJ : Finalement, quel est le rôle du formateur ?

TG : Le formateur est certes un homme clé, mais il est loin d’être le seul facteur de performance de la formation.  Il se positionne comme une ressource, facilitant l’accès à une boîte à outils. Il facilite l’appropriation de ces outils et la mise en action, le tout visant la montée en autonomie de l’apprenant. Pour y parvenir il s’appuie sur des piliers comme le sens, pour bien comprendre comment s’en servir, et la prise de recul, pour cristalliser les apprentissages. Le rôle du management et du collaborateur lui-même sont donc essentiels. Il ne peut y avoir de formation efficiente sans une motivation de l’apprenant et sans un terrain de mise en application offert par l’entreprise.

COACHING OU FORMATION : COMMENT DÉCIDER ?

IJ : En conclusion, comment décider entre coaching ou formation ?

HPM & TG : Le business coaching est un outil d’accompagnement du changement et d’accélération de la décision. Il s’adresse à des personnes faisant face à de forts enjeux professionnels. La formation, quant à elle répond davantage à une logique de livrables avec des objectifs quantifiés et des compétences cibles bien identifiées. Chacun de ces métiers répond à des besoins spécifiques et doit donc être choisi en fonction des circonstances. Et il est parfois bien efficace de mixer les deux.

 

Source : https://www.dunpasdecidez.com/coaching-ou-formation/

logo_final-déclinaisons-24


Laisser un commentaire