À quoi ça sert, le micro-learning ?

Le micro-learning constitue un mode d’apprentissage au poste de travail. Il permet d’effectuer des apprentissages des connaissances pratiques (versus les soft skills) dans des domaines opérationnels. Il se présente toujours sous un format court et facile à digérer : des animations, des schémas, des diagrammes ou des infographies. L’accès permanent à ces supports, via un smartphone ou une tablette, permet au collaborateur de retrouver l’information souhaitée rapidement.

Les valeurs ajoutées du micro-learning :

Un avantage au niveau cognitif

Notre attention est limitée pour traiter les informations que notre cerveau reçoit. Pour éviter cette surcharge cognitive, il faut réduire le nombre et la complexité des informations à étudier. La solution : une capsule doit traiter une seule idée.

Un mode d’apprentissage adapté à l’ère du digital

Entre 2010 et 2015, le nombre d’heures passées à consulter les média digitaux (smartphones, tablettes et ordinateurs) a triplé[1]. Parmi ces appareils, les smartphones sont les plus sollicités, le taux de leur utilisation (dans tout type d’activités) a augmenté de 78% les deux dernières années[2]. L’apprenant moderne veut être autonome dans son apprentissage : il veut pouvoir se former quand et où il veut.

Le micro-learning est la solution parfaite pour cet apprenant : il lui permet d’apprendre via son smartphone ou sa tablette. Le micro-learning se fait mobile-learning pour être disponible au poste de travail, pour l’acquisition de nouvelles compétences ou pour une piqure de rappel. Pour plus de praticité, de nombreuses solutions (dont celle de Red Kiwi) proposent un fonctionnement hors connexion ce qui ne nécessite plus de connexion Internet pour la consultation des supports de formation.

« J’apprends, je fais »

Le côté visuel de ces supports de formations rend l’apprentissage non seulement facile et agréable, mais il permet également d’acquérir rapidement les modes opératoires.

L’application MicroKiwi encourage ses utilisateurs à faire un retour d’expérience pour valider leurs apprentissages. La mise en œuvre immédiate renforce la rétention : elle permet au collaborateur de tester sa nouvelle compétence et revoir la capsule en cas de doute.

Un circuit de récompense

Permettre à l’apprenant d’apprendre et de mettre en pratique sa nouvelle compétence, c’est de lui donner l’occasion de réussir. D’une part, ces émotions positives et ce sentiment de succès facilitent la rétention d’information. D’autre part, ce circuit de récompense suscite l’envie d’apprendre encore plus.

 

Pour conclure, le micro-learning est la solution pédagogique adaptée à l’apprentissage aux apprenants modernes. L’objectif est de trouver une information très rapidement pour pouvoir mettre en oeuvre la nouvelle connaissance immédiatement.

Pour plus d’informations sur ce mode d’apprentissage et sur la solution de Red Kiwi, consultez notre page Microkiwi !

 

[1] https://www.comscore.com/Insights/Presentations-and-Whitepapers/2016/2016-US-Cross-Platform-Future-in-Focus

[2] https://www.themediabriefing.com/article/nine-trends-in-us-media-consumption-in-charts


Laisser un commentaire