5 tendances d’e-learning

Par quel biais former ses collaborateurs ? 

5 termes techniques que tout le monde doit connaître.

  1. Le micro-learning: des supports de formation de type tutoriels qui sont accessibles à tout moment et partout. Il s’agit surtout de vidéos ou d’animations pédagogiques qui sont assez courtes pour que l’apprenant contemporain puisse les intégrer dans son agenda hyper chargé. Cet accessibilité lui permet de se former à son poste de travail et mettre en pratique immédiatement sa nouvelle compétence. Cette mise en œuvre renforce la rétention des informations et donne lieu à la validation de la connaissance acquise.

Pour plus d’information sur le micro-learning, consultez l’article Le micro-learning et ses avantages.

  • Le mobile learning (ou mLearning) : des formations conçues exclusivement pour être consultées sur les smartphones. D’après les statistiques de Tecmark, nous prenons notre téléphone portable en main en moyenne 221 fois par jour. Les chiffres de l’analyse, effectuée par Gartner (2014), nous indiquent que les appareils mobiles seront de plus en plus utilisés dans le domaine du travail : pour enrichir son carnet de contacts professionnels, pour effectuer des affaires, pour se former etc. Les employés se servent désormais de leurs smartphones pour augmenter leur productivité.

 

  • Le blended learning: un mélange de modes d’apprentissage traditionnels et en ligne. Pour faciliter l’apprentissage au sein de l’entreprise, la formation s’effectue sur deux niveaux. L’apprenant a accès à des modules de formation en ligne et peut les consulter à son rythme. Pour compléter ce mode d’apprentissage, il peut participer à des séances dites « présentielles », en groupe accompagné d’un formateur. Ce sont des séances en face-à-face ou en ligne (visioconférence). Une interaction avec le groupe d’apprenants suite à l’apprentissage individuel (ou inversement) améliore la rétention et augmente le niveau d’engagement.

 

  • Les MOOCS (massive open online course) : des cours de formation en ligne, ouverts à tous. Il s’agit des supports de formation mis en ligne et rendus accessibles au grand public (souvent gratuitement). Les participants sont géographiquement dispersés, l’accès facile via Internet permet de réunir plusieurs milliers de personnes. L’inscription sur le site hébergeur est, dans la majorité des cas, gratuite. En revanche, l’accès aux cours certifiants est naturellement payant.

 

  • Les plateformes LMS : des sites de partage de savoirs théoriques ou « intangibles ». Il s’agit des parcours de formation portant sur les soft-skills comme la communication efficace, les valeurs d’une marque ou le savoir-être au sein de l’entreprise. L’accès à ces formations (et à leurs mises à jour) est devenu très facile et rapide grâce au système Cloud de ces plateformes : leurs serveurs informatiques sont stockés sur Internet.

Des exemples de plateformes LMS : 360 Learning, e-Doceo, Crossknowledge, Cornerstone.

 

Le support de formation digitale doit correspondre à vos besoins. Pour obtenir des conseils pour faire le choix ou pour adapter vos formations existantes, contactez-nous !


Laisser un commentaire